venteux


venteux

venteux, euse [ vɑ̃tø, øz ] adj.
• 1380; venteus méd. XIIIe; lat. ventosus
Où il y a du vent. éventé, venté. Plaine venteuse. Au cours duquel il y a du vent. Mois venteux.

venteux, venteuse adjectif Où il fait du vent : Plage venteuse. Jour venteux.venteux, venteuse (synonymes) adjectif Où il fait du vent
Synonymes :
- éventé
- venté

venteux, euse
adj. Où le vent souffle souvent. Pays venteux. Journée venteuse.

VENTEUX, -EUSE, adj.
A. — 1. [En parlant d'un lieu, d'une durée, d'une réalité d'ordre météor.] Qui se caractérise par un vent d'une certaine force, par beaucoup de vent; où il y a du vent; qui est exposé aux vents; pendant lequel il fait du vent, beaucoup de vent. Climat, temps venteux; mois venteux; pluvieux et venteux; venteux et humide. Par l'affreux soir d'un mars venteux, désolé (BERNANOS, Journal curé camp., 1936, p. 1165).
2. Qui est de la nature du vent, d'un vent d'une certaine force. Soleil si réchauffant que, malgré la brise presque venteuse qui souffle de l'eau, on peut rester immobile un moment (DU BOS, Journal, 1928, p. 55).
3. Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Des caryopses de la meilleure espèce, issus du Kashmir, menus, durs, ambrés, ne craignant ni le sec ni le venteux ni le torride (ARNOUX, Calendr. Fl., 1946, p. 252).
B. — [Corresp. à vent II A 4 b]
1. Vieilli
a) [En parlant d'un aliment] Qui produit des vents, de la flatulence. Les pois secs sont moins venteux que les haricots (AUDOT, Cuisin. campagne et ville, 1896, p. 618).
b) PATHOL. [En parlant d'une maladie] Qui est causé par des vents; qui se manifeste par des vents, de la flatulence; qui s'accompagne de ces manifestations. Je passe un bras de la Stura à gué ayant très chaud, ce qui me donne pendant huit jours des coliques venteuses et des douleurs horribles (STENDHAL, Journal, t. 1, 1801-02, p. 37).
2. Rare, p. plaisant. [En parlant d'une pers.] Qui lâche des vents, qui pète souvent. Jésus-Christ était très venteux, de continuels vents soufflaient dans la maison et la tenaient en joie (ZOLA, Terre, 1887, p. 319).
REM. Ventosité, subst. fém., vieilli, pathol. Accumulation excessive de gaz, de vents dans le corps; gén. au plur., gaz accumulés de façon excessive dans le corps. Synon. flatulence, flatuosité. Les fruits et les légumes donnent des ventosités (Ac. 1798-1878).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1256 venteus « qui provoque la flatulence » (ALDEBRANDIN DE SIENNE, Régime du corps, éd. L. Landouzy et R. Pépin, p. 140, ligne 5); 1627 vins... laxatifs et venteux (P. A. MATTHIOLUS, Commentaires sur les six livres de Dioscoride, p. 483); 2. 1389 temps... venteux (Arch. Nord, B 18822, n° 23209 ds IGLF). Du lat. ventosus « plein de vent, battu par les vents ». Fréq. abs. littér.:24.

venteux, euse [vɑ̃tø, øz] adj.
ÉTYM. 1380, venteus, méd., XIIIe; souvent fig. au XVIe, « vain, enflé; léger, rapide comme le vent »; lat. ventosus, de ventus « vent ».
1 Rare. Où il y a du vent; exposé au vent. Éventé. || Plaine venteuse. || Mois, jour venteux. Venté.
0 (…) il était transpercé de froid en longeant l'île venteuse, car habitué aux grands froids, il eût préféré recevoir en plein cœur le féroce déploiement des tempêtes de son pays plutôt que ce maigre filet de brouillard (…)
Marie-Claire Blais, Une liaison parisienne, 1976; p. 35.
2 (1256). Qui produit des vents, des flatuosités. || Aliments venteux (Fourcroy, in Littré). Flatueux.(V. 1560). Qui s'accompagne de flatuosités. || Colique venteuse (Paré). Flatulent.

Encyclopédie Universelle. 2012.